Diane Trouillet 

Propagation

Typologie du vivant comme médium artistique. #4 entre résilience et résistance

Propagation est une installation artistique invitant à observer les formes aléatoires d'organismes vivants oscillant entre résilience et résistance. Outre le questionnement de la place du vivant dans l'art, ce travail confronte la fragilité des apparences. Les formes changent au cours du temps,  esthétisant la rémanence du vivant, transmutant l'espace : prolifération, expansion, disparition, évanescence et transformation des matières…

Ce projet invite le visiteur à sortir d’un regard « anthropocentré » pour revenir à un environnement où la vie, l'animal et le minéral peuvent retrouver leurs droits. Il est aussi question de la capacité d'un corps, d'un organisme, d'un système... à vivre, à se développer, à résister, à surmonter les situations, à conserver son esthétique, sa particularité...
En quelque sorte ce projet est une tentation à poétiser le réel : derrière les fronts de lutte, tous oscillent entre résilience et résistance, peut-être une promesse de nouvelles propagations utopiques...

Depuis une dizaine d'année, Diane Trouillet explore en tant qu'artiste chercheuse, l'interface entre science, art et technique. Elle questionne la place du vivant dans notre société, la construction de l'image face à la propagande de l’innovation et cultive une certaine résilience/résistance/liberté de création. En développant ses propres médiums vivants, elle expérimente d'autres supports artistiques. Les formes résultantes convoquent l'art éphémère, elles travaillent par elles-même, se transforment de façon aléatoire et échappent au contrôle.


dia3.jpg