La mise en commun et la libre circulation des connaissances est une question récurrente qui est relancée à chaque apparition d’une nouvelle technologie et ce depuis l’invention de l’imprimerie. C’est une évidence aujourd’hui et cette notion est particulièrement défendue dans les hackerspaces.

Pour cette nouvelle édition de la Toulouse HackerSpace Factory, nous allons prolonger les thématiques liées aux nouvelles technologies et aux arts numériques, en tentant une approche  par le biais de la croissance dont on nous parle si souvent. Ou plutôt de la décroissance, la mécroissance (Ars Industrialis), l’altercroissance...

Less Is More, simplicité plutôt que complexité. Ou comment faire mieux avec moins ?

Comme chaque année, la priorité est donnée à la diversité des projets présentés et à l’élargissement des publics, via des propositions innovantes dans le rapport artistes-publics.

Minimalisme, alternatives, initiatives innovantes, nouveaux modèles de consommations, détournements, recyclages de technologies «anciennes»... nous naviguerons dans ces sphères expérimentales, dans un esprit d’échanges et de découvertes, festif et convivial.